Risque électrique

De quoi s’agit-il ?

C’est un risque d’accident (brûlure ou électrocution) consécutif à un contact avec un conducteur électrique ou une partie métallique sous tension (le retour se faisant par le sol ou par un élément relié au sol), ou avec deux conducteurs d’intensité différente.

Quels sont les métiers exposés ?

 

Que dit la réglementation ?

Voici quelques références au Code du travail, vous pouvez le retrouver sur www.legifrance.gouv.fr

 Obligations de l’employeur pour l’utilisation des installations électriques : Décret n° 2010-1016 du 30 août 2010 article R4226-1 à R4226-21

L’employeur doit maintenir l’ensemble des installations électriques permanentes en conformité avec les dispositions relatives à la conception des installations électriques applicables à la date de leur mise en service. L’employeur fait procéder, par un organisme accrédité, à la vérification initiale et périodique.

 Prévention des risques électriques dans les lieux de travail : Décret n° 2010-1018 du 30 août 2010
Ce texte comporte un certain nombre de dispositions relatives à la prévention des risques électriques dans les lieux de travail. Sont notamment précisées les règles applicables aux travailleurs indépendants ou aux employeurs qui exercent directement une activité sur un chantier de bâtiment et de génie civil ainsi que les modalités d’intervention de l’inspecteur ou du contrôleur du travail.

 Règles relatives aux opérations sur les installations électriques et habilitation des salariés: Décret n° 2010-1118 du 22 septembre 2010, articles R. 4544-1 à R. 4544-11 du Code du travail
L’employeur doit délivrer obligatoirement une habilitation à toute personne amenée à effectuer une opération sur les installations électriques. Au préalable, le salarié doit avoir suivi une formation théorique et pratique concernant les mesures à prendre pour intervenir en sécurité. Cette habilitation spécifie la nature des opérations que le salarié est autorisé à effectuer.